Max - Sarah Cohen-Scali

Max - Sarah Cohen-Scali


Max - Sarah Cohen-Scali

L'histoire : "19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Fürher. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l'on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde. Je suis l'enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans loi. Sans rien d'autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d'aimer. Heil Hitler !"
Max est le prototype parfait du programme "Lebensborn" initié par Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis mettent au monde de purs représentants de la race aryenne, jeunesse idéale destinée à régénérer l'Allemagne puis l'Europe occupée par le Reich.
Dès les premières phrases, le lecteur fait la connaissance intra-utérine de Konrad, alias Max. Sa naissance est imminente mais il fait tout pour voir le jour le 20 avril. Sa première victoire, sa première preuve d'allégeance à sa patrie, l'Allemagne Nazie. Car Konrad n'est pas un bébé comme les autres, fruits de l'amour entre un homme et une femme, Konrad est un des spécimens produits par le Reich.
Dès le milieu des années 30, des programmes sont mis en place pour produire de purs produits allemands 100% aryens. Ces enfants sont mis au monde dans des Heims, sortes de maternités / orphelinats où naissent des miliers d'enfants dont les parents ont été sélectionnés selon des critères physiques et génétiques et accouplés de gré ou de force. Les enfants sont ensuite à leur tour étudiés sous toutes leurs coutures et classifiés. Les champions méritent de vivre, d'être adoptés par des couples allemands eux aussi choisis et élevés dans les stricts préceptes des jeunesses hitlériennes. Les autres sont "désinfectés"... Cette entreprise a un nom : le programme Lebensborn. Max en est l'exemple parfait. Le premier né d'une longue lignée d'enfants manipulés, celui né le même jour qu'Hitler.




Si vous aimez cet article, partager le sur facebook

Cher visiteur, vous êtes allé sur le site en tant qu'utilisateur non enregistrés.
Nous vous encourageons à vousEnregistrer ou Connectez-vous au site Web sous votre nom.

Vues: 222 « Retour

Ajouter un Commentaires

Nom:
E-Mail: